Les menstruations sont « normales », mais sont-elles naturelles ? Gassira Tanaba mai 13, 2022
Les menstruations sont « normales », mais sont-elles naturelles ?

La société actuelle considère les menstruations comme un signe de féminité, un rite de passage . Lorsque vous avez vos règles, vous êtes soudainement « fertile » et vous êtes « devenue » une femme. Le cycle menstruel d’une femme est présenté à tout le monde comme inévitable, nécessaire et naturel. Quand j’ai eu mes premières règles à l’âge de 9 ans, je ne savais même pas ce que c’était, je pensais que c’était la couleur rouge des betteraves que j’avais mangé à midi. Dans ma culture, malgré le choc de ma mère et mes tantes à la maison, parce que j’étais trop jeune. J’ai eu droit a des bracelets en Or, j’ai mis mes mains dans le sac a farine et riz dans la maison, ça apporte de l’abondance. J’en parlerais dans un autre article. Et c’est fini en douleurs du ventre…… Et a l’Age de 20 ans j’ai appris que ce n’etait pas forcement naturel…. Lis bien!!!

Pour simplifier l’explication du phénomène des règles , les glandes du cerveau (hypophyse et hypothalamus) envoient des hormones dans les ovaires par le biais de la circulation sanguine, ce qui stimule certains des ovules et les fait mûrir. Lorsque l’une des ovules est complètement mûre, elle éclate hors de son sac, s’éloigne de l’ovaire et pénètre dans les trompes de Fallope. Le flot d’hormones indique également à l’endomètre de s’épaissir de sang en préparation de la grossesse et l’ovule descend vers l’utérus. Le col de l’utérus modifie son mucus, qui passe d’épais et opaque à fin et extensible, en vue de la fécondation.

S’il n’y a pas de fécondation, l’ovule se brise et l’utérus est inondé d’une autre série d’hormones qui lui disent de s’ouvrir et de se contracter jusqu’à ce que l’endomètre et l’ovule non fécondé aient disparu.

Ma première question aux spécialistes du marketing des menstruations : pourquoi le sang ne se résorbe-t-il pas dans le corps ?

Observez les animaux domestiqués et leurs parents sauvages. Les animaux domestiqués ont leurs règles, mais pas les animaux sauvages. Les animaux sauvages ont un régime alimentaire naturel à base de plantes et ils ont des saisons d’accouplement appelées chaleurs, au cours desquelles les femelles ovulent en vue de la fécondation.

Dans la nature, l’ovulation et la disponibilité de la nourriture sont directement liées, car s’il n’y a pas de nourriture pour soutenir la nouvelle vie, les animaux ne se reproduisent pas. En revanche, les animaux domestiqués, qui devraient normalement être dans la nature et manger des plantes fraîches, sont maintenus dans des habitats non naturels et mangent des aliments transformés riches en protéines. Lorsque ces animaux domestiqués sont nourris avec des aliments sauvages, les menstruations cessent.

Pour citer le livre Is Menstruation Necessary ? de Wendy Harris and Nadine Forrest Macdonald: « La plupart des observateurs s’accordent à dire que la cause des menstruations chez les animaux domestiques est la nourriture qu’ils reçoivent des mains de l’homme.

 

« Si les tissus de l’endomètre ne sont pas nécessaires – chez une femme vraiment saine, comme chez les animaux à l’état sauvage, ces tissus sont en grande partie réabsorbés. Ce qui reste est expulsé sur une courte période sous forme d’un léger écoulement de mucus. » Dr Henry G. Beiler

 

Donc je me demande, peut-être que notre sang est trop toxique pour être réabsorbé par le corps ? L’ecoulement libre du sang est-il la façon dont le corps dit ciao et bon débarras ?

Il est prouvé chez les animaux que le régime alimentaire et les menstruations sont directement liés, mais chez les humains, personne n’a jamais fait en sorte que ce lien soit évident pour nous.

Le corps humain est conçu pour digérer principalement des fruits et des légumes, à l’instar de nos amis primates (dents, tube digestif et organes digestifs similaires), mais le régime alimentaire moderne est riche en protéines (acides aminés) provenant de parties ou de produits du corps animal, de légumineuses séchées et de céréales, qui ne sont pas faciles à digérer. Cela rend un corps naturellement équilibré/alcalin TRÈS acide. Le sang devient paresseux, car il est trop chargé de graisses et de protéines, et ce sang circule dans tous les organes.

Essentiellement, une alimentation hyperprotéinée qui contient trop de certains nutriments et pas assez d’autres, surstimule le corps et provoque un déséquilibre hormonal qui, à son tour, envoie des signaux aux ovaires pour qu’ils fassent mûrir les ovocytes et inondent l’utérus de sang alors que ce n’est pas nécessaire.

Lorsque le corps est submergé par les toxines d’un régime alimentaire rempli de protéines, de graisses, de sucres, de sels et de produits chimiques que nous ne pouvons pas prononcer, il se met dans un état de toxicité constante ou de toxémie. C’est alors qu’apparaissent l’hypertension artérielle et une myriade de problèmes dus au fait que le sang est plein de toxines. Les tissus des organes du corps deviennent des terrains de reproduction pour les parasites et les virus. Les déchets provenant de la digestion incomplète de tous les « aliments » que les femmes mangent s’accumulent dans les intestins et les organes d’élimination surmenés. La congestion et l’inflammation provoquent la sensibilité et l’hypertrophie de l’utérus.

 

Les femmes qui suivent un régime végétarien contenant principalement des aliments crus ne connaissent que de brèves périodes, à peine perceptibles, avec pratiquement aucune perte de sang. » Dr. Henry G. Beiler, The Natural Way to Sexual Health.

 

Dans ce livre, le Dr Beiler explique que les femmes ont des règles longues et douloureuses en raison de l’état toxique du sang dû au régime alimentaire occidental traditionnel, riche en graisses et en protéines. Je suis tout à fait d’accord avec ce diagnostic car j’en ai été témoin moi-même. Lorsque nous mangeons des aliments à base de plantes que notre corps a été créé pour digérer, l’assimilation des nutriments est simple et le corps peut maintenir son équilibre avec facilité.

Les déséquilibres hormonaux causés par la consommation de parties de corps non identifiées, de conservateurs et de mélanges chimiques peuvent être corrigés par la simple consommation de fruits et légumes crus. Les fruits sont les aliments les plus faciles à ingérer pour les humains ; ils fournissent des protéines adéquates, des graisses essentielles, des minéraux et des vitamines. Il n’y a pas de constipation, de sang paresseux ou de toxémie lorsque vous consommez des aliments qui tombent des arbres sur le sol ; comme c’est le cas lorsque vous mangez des « aliments » qui ont été tués ou des « aliments » que vous ne pouvez même pas recréer parce qu’ils ont été fabriqués en laboratoire.

Les menstruations chez les femmes correspondent aux liquides séminales chez les hommes, les deux sont un épuisement pour le corps. Le sang est la vie, et les règles entraînent une perte importante d’hormones, qui sont la source de la jeunesse, de la santé, de la longévité et de la beauté. En fait, le secret de la régénération féminine est d’éviter la perte de nos précieuses hormones sexuelles par des écoulements de mucus ou des hémorragies.

Il fut un temps où les femmes n’avaient pas leurs règles et où elles étaient isolées parce que cela était considéré comme une maladie. Les cultures primitives considèrent toujours la menstruation comme une maladie et mettent en quarantaine toute femme qui commence à avoir ses règles.  Des études ont même montré que pendant la première guerre mondiale, l’approvisionnement en nourriture en Europe centrale était limité et que toute la population devait vivre avec un régime pauvre en protéines animales et un grand nombre de femmes ont soudainement cessé d’avoir leurs règles. En outre, il existe de nombreux documents médicaux attestant que des femmes ont eu des enfants et ont vécu jusqu’à un âge avancé sans jamais avoir de règles.

Beaucoup vont me dire de retourner en cours d’anatomie et ma réponse pour elles  » l’éducation occidentale est là pour domestiquer, pas pour éduquer. Le Dr Herbert Blackschleger, auteur du livre Hide, a déclaré que le programme de la société occidentale « est de détruire le libre arbitre, de sorte que dès que les élèves quittent l’école, ils soient incapables, pendant toutes leurs années, de penser ou d’agir autrement que ne l’auraient souhaité leurs maîtres d’école ».

La conférence du Docteur Delbert Blair (que son âme reste dans la grandeur) contient des informations très intéressantes sur les menstruations et l’anatomie féminine, profitez-en. The woman lecture

Consultez également la série Wounded Womb du Dr Phil Valentine sur youtube. The wounded womb

A moins, bien sûr, que votre esprit soit fermé à leurs enseignements à cause de je ne sais quoi. Je conseille le livre de « the wounded womb  » du docteur Phil valentine à toutes les afrotherapeutes. C’est mon plus bel investissement.

Le Dr Imhotep Llaila Afrika ( que sont âme reste dans la grandeur) nous a enseigné que les menstruations ne sont pas un état de santé normal. Les menstruations sont des hémorragies et il n’est pas plus normal de saigner de l’utérus que de saigner du cerveau, des poumons, des reins ou du pancréas. Il affirmait fermement que les femmes qui suivent un régime holistique et qui sont saines émotionnellement et mentalement n’ont pas de menstruations.

Si vous laissez les hommes vous dire que les menstruations sont naturelles, pourquoi ne pas écouter quelques-uns des hommes qui disent que les menstruations ne sont pas naturelles ? Je suis sûr que les féministes vont s’en donner à cœur joie en traitant ces hommes que j’ai cité de patriarche misogyne qui cherche à contrôler le corps des femmes. Insérez un roulement d’yeux ici.

Pour résumer, le conditionnement général et la propagande médiatique ont fait croire aux femmes que les menstruations sont naturelles alors qu’elles ne le sont pas. Ils ont fait croire aux femmes que les régimes hyperprotéinés sont essentiels, alors que ce n’est pas le cas. Ils ont fait croire aux femmes que si elles ont leurs règles pendant deux jours, elles souffrent d’une carence en fer et que leur corps ne fonctionne pas correctement. Les femmes font toujours l’objet d’un marketing et d’une exploitation. La femme est l’épicentre de l’univers physique et elle est jouée comme une marionnette au bout d’une ficelle en ce moment, simplement parce qu’elle ne se connait pas, elle ne souvient pas ni de son but et ni de sa divinité .

Si tu veux en apprendre plus, inscris toi à la guérison du ventre sacré ou la transmission du féminin sacré africain.

Je n’existe pas sans vous et vous n’existez pas sans moi. Par conséquent, vous et moi existons à partir de la relation, nous existons à partir du « nous ». Je suis une autre toi ! Ubuntu

 

 

 

 

 

 

4 commentaires
  • Répondre
    mai 14, 2022, 7:14

    Coucou Gassira! Depuis la lecture de ton article sur les règles, je les comprends autrement. C’est vrai que j’ai grandi, comme la plupart, avec cette idée que les règles étaient le passage obligé qui validait notre « entrée » dans le monde des grands. Égrégore bonjour ! 😂 J’avais pendant des années un stérilet que mon corps a fini par expulser spontanément (2 fois, au grand désespoir de mon gynéco 😂) au fur et à mesure que je m’ancrais dans ma nouvelle réalité. Les règles étaient hyper régulières et hyper abondantes. Depuis c’est totalement anarchique et j’arrive à me faire à l’idée que tout va bien, que je ne dois pas m’inquiéter. Notre projet de bébé #3 est toujours d’actualité et je sais qu’il viendra à nous quand mon mari et moi serons tout à fait alignés, règles régulières ou pas. Merci de refaire la lumière sur ce sujet. 🙏🏿

  • Répondre
    mai 14, 2022, 8:11

    Sawubona Mama’s.

    Je pratique le flux contrôlé depuis plusieurs années maintenant et c’est une vrai bénédiction.
    Tout a commencé lorsque mon corps a rejeté les serviettes hygiéniques (quant au tampons n’en parlons pas!)
    Je me suis rendu compte qu’en ne mettant aucunes « protections » et en ne pensant pas a ça eh bien rien ne coulait. Au début je pensais que j’avais un problème, puis J’ai appris à faire confiance à mon corps et il me prévient quand c’est le moment de « s’alléger ».

    !! Je tiens à préciser que je fais attention a mon alimentation surtout juste avant et pendant cette période car il y a bcp d’aliments que ma zone intime n’apprécie pas du tout et cela se ressent durant la période des menstrues. Chaque corps est différents donc c’est à toi de faire les ajustements mais sur ma redlist je peux te dire qu’il ya : le sucre et les boissons gazeuses !!

    En tout cas, le flux controlé me fait des économies de fou.

    Sis, il ne sert à rien de te forcer a « apprendre » cette pratique, ton corps s’adaptera tout seul il faut juste te faire confiance.

    Pour ma part durant cette période je dois impérativement être ancrée++ sinon je n’entends pas les signaux de mon corps et là 😅 c’est moins fun…

    Asante Mama de casser le mythe qu’il y a autour des menstrues.

Écrire un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *.